AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un voleur dans l'immeuble ?! [Ft. Damianos]

Ellinor Bell
avatar
Masculin
Messages : 57
Token : 26
Date d'inscription : 19/09/2018
Vie antérieure : Idunn
Pouvoirs : Élixir de jouvence, guérison
Emploi : Étudiante en médecine, dirige un groupe de théâtre amateur
Un voleur dans l'immeuble ?! [Ft. Damianos] Mar 25 Sep - 19:47


Un voleur dans l'immeuble ?

★ Feat. Damianos Patras

Ellinor aime le printemps. Elle aime aussi l'été, la saison qui l'a vue naître. Elle aime les jours où la nature semble être d'aussi bonne humeur qu'elle, même si, ces dernières années, elle a rarement eu l'occasion d'aller la saluer en se promenant dans les bois comme quand elle était petite. Elle avait toujours vécu en ville, mais ces moments où elle en partait à vélo avec sa mère et sa sœur lui donnaient parfois envie de tout abandonner pour aller vivre dans les bois. Une fois arrivée là-bas, Ellinor se sentait très entourée. À l'époque, elle était incapable de mettre le doigt sur ce qui faisait qu'elle ne pouvait définitivement pas se sentir seule dans ces endroits-là. Aujourd'hui, elle ne se pose même plus la question. Les plantes percevaient sa présence, et elle pouvait ressentir la leur. Personne n'a l'impression d'être perdu dans une foule lorsqu'il se retrouve au beau milieu d'une forêt. Ellinor, elle, a toujours eue cette impression-là.

Tout ça pour vous dire que la jeune étudiante a toujours aimé les jours ensoleillés, les matins frais et les nuits qui tardent à pointer le bout de leur nez.

Pas les matins de pluie, accompagnés de leurs nuages tristes à en faire peur et d'un ciel gris comme s'il n'avait jamais connu de soleil.

Dommage pour elle, ce mardi-là, c'était un de ces jours comme elle les déteste. La pluie, les nuages, le ciel gris... Tout ce qu'il faut pour en déprimer plus d'un. Heureusement qu'Ellinor n'est pas du genre à déprimer facilement.

Ce matin-là, vidé de sa batterie, le téléphone de la jeune fille n'avait pas sonné comme il aurait dû le faire. C'est une grosse malchance pour Elli', elle qui est capable de dormir des siècles si on le lui accordait. Elle aurait dû remercier de la pluie qui l'avait tirée du lit en tambourinant sur les fenêtres. À la place, elle lui a lancé un gros juron à la figure, du genre qui choquerait les vieilles dames car "ce genre de mot n'a pas à sortir de la bouche d'une demoiselle !"

Personne ne s'y attend en réalité, mais Ellinor peut facilement devenir vulgaire si son niveau de stress est haut.

Elle avait constaté qu'il lui restait neuf minutes avant le début des cours. De toute évidence, elle n'avait pas pris le temps de manger. Il n'était même pas question de faire le chemin à vélo. Elle allait courir jusqu'au taxi le plus proche et prier pour que la chance lui tombe dessus ( pour la première fois de la journée ).

Pour Ellinor, il est impensable de sortir un jour de pluie sans parapluie. Pas de bol, elle n'aime pas les parapluies non plus. Bien trop encombrant une fois ouvert. Difficile à manier. Et à l'inverse, ça s'envole bien trop facilement !

Pas de bol, ce jour-là, Ellinor ne trouva pas son parapluie devant sa porte.

Elle le laisse toujours là, refusant catégoriquement de mouiller l'entrée de son appartement.

Mais ce matin-là, alors que la situation ne pouvait pas devenir plus stressante, il demeura introuvable.

Réfléchis..., se dit Ellinor, à part moi, qui aurait pu le voir pour la dernière fois ?

La réponse vint comme un cheveu sur la soupe lorsque la jeune fille leva les yeux vers la porte d'en face.

Une personne sensée aurait abandonné le parapluie, et serait descendu les escaliers en vitesse afin de ne pas manquer le taxi, et surtout pas le début des cours.

Oui, mais Ellinor n'est pas toujours une personne sensée.

Timidement, mais sûrement, elle s'approcha de la porte de son voisin d'en face. Elle essaya de se remémorer son visage - impossible. Tout ce qu'elle avait noté, c'est qu'il était étudiant lui aussi. Et qu'il vivait probablement seul.

Aucun retour en arrière lorsque, de sa main tremblante, Ellinor tapa deux coups secs sur la porte. Espérons qu'il soit là, lui, au moins... se dit-elle.

Elle n'avait pas l'intention de le déranger bien longtemps, juste de lui demander s'il avait vu son parapluie, s'il s'en était servi, et si non, s'il pouvait peut-être lui prêter le sien.

Au moins une bonne chose pourrait arriver, quand même !


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Damianos Patras
avatar
Masculin
Messages : 34
Token : 23
Date d'inscription : 23/09/2018
Age : 23
Vie antérieure : Ancien Dieu Égyptien, nommé Anubis
Pouvoirs : voir les fantômes, redonner vie à des petits animaux, se transformer partiellement ou entièrement en chacal
Emploi : étudiant en sciences humaines
Re: Un voleur dans l'immeuble ?! [Ft. Damianos] Mer 26 Sep - 12:01

Un voleur dans l'immeuble ?!

Damianos & Ellinor


         Tu t'étais réveillé avec cette envie de rester au lit, de traîner un peu, de ne pas bouger, et te laisser le temps de profiter de la journée, en ne faisant rien. C'était aussi une bonne occupation, la flemme était un bon prétexte. Tu le sentais, sans pouvoir l'expliquer, qu'il pleuvait encore dehors. Cela avait duré une bonne partie de la nuit, pour finalement se calmer sur l'aurore. Tu t'étais réveillé plusieurs fois, tu avais beaucoup tourné dans tes draps, et tu n'avais pas envie de faire autre chose que la larve. Heureusement, ce jour-là, tu n'avais pas cours de la matinée, tu pouvais pleinement profiter de ce jour pluvieux dans ton lit, sans avoir la pression, sans ressentir un certain mal-être à devoir sortir sous ce temps. Depuis la connaissance de tes origines, le soleil, tu supportais très bien, mais la pluie, le froid, la neige, tu n'aimais pas. Cela te rendait patraque, tout mou, flemmard. Tu n'étais pas capable d'étudier, et il te fallait beaucoup de temps pour émerger.

Ce matin-là donc, tu étais allongé dans ton lit, dans cette mini pièce, qu'était ta chambre étudiante, en train de regarder le plafond, comme si la meilleure des mosaïque était gravée dessus. Tu aurais bien aimé, retrouver les dorures de l'Egypte dans ta chambre, avoir un accoûtrement qui justifiait de ton statut, mais tu ne pouvais pas. Tu n'avais plus le droit de t'afficher, parce que les Dieux avaient disparu, tu n'étais qu'une réincarnation, qu'une pâle copie de ta vie antérieure. Un soupir s'échappa de tes lèvres, passant un bras sur tes yeux, tu pouvais entendre les gouttes contre ton store abaissé au maximum. Un autre soupir franchit tes lippes avant que finalement, tu ne t'assois dans tes draps, laissant alors retomber tes bras mollement sur le matelas.

Tu attrapas tes lunettes sur ta table de chevet et les plaças sur ton nez. Ces lunettes en question ne servaient pas pour améliorer ta vue, parce qu'elle était bonne, mais elle te permettait d'éviter quelques maux de tête durant la journée. Pas de propriété magique, non, il y avait seulement des verres de repos. Tu repoussas d'un geste les couvertures, avant de tendre les jambes hors de ton lit, ne manquant pas de t'étirer comme le ferait un chat paresseux.

Un regard dans le petit miroir de la pièce, et tu avais les cheveux en bataille. Ondulés, longs sur ton front, tu te cachais souvent derrière cette chevelure pour éviter qu'on te parle, ça indiquait juste que tu étais maladivement malade, ou que tu n'avais absolument pas envie qu'on t'aborde, tout simplement. Tu avais entendu pas mal de rumeurs circuler sur toi à la fac, tant pis, tu t'en fichais.

Et alors que tu commençais seulement à te réveiller, des coups timides et hésitants se firent entendre contre ta porte. Ton regard ensommeillé se dirigea vers la source du bruit, sans bouger dans un premier temps. Ta main passa sous tes lunettes pour frotter tes yeux, puis tu t'en allas ouvrir la porte, prenant le soin de ne pas trop te montrer. Tu te contentas d'abord de regarder la fille devant ta porte, avec le réflexe de te frotter une nouvelle fois les yeux, histoire de savoir si elle était bien là. Et bien ... En fait ... « Oui ? » C'était le seul mot qui t'était venu, alors tu l'avais juste dit.

Son aura était particulière, tu pouvais remarquer qu'elle avait cette similitude avec ton ancien mentor, et c'était pour cette raison que tu la fixais, sans trop savoir quoi dire, sans savoir quoi comment réagir. Ce n'était pas tous les jours depuis que tu étais là, que tu rencontrais quelqu'un "comme toi".
     

Voir le profil de l'utilisateur
Ellinor Bell
avatar
Masculin
Messages : 57
Token : 26
Date d'inscription : 19/09/2018
Vie antérieure : Idunn
Pouvoirs : Élixir de jouvence, guérison
Emploi : Étudiante en médecine, dirige un groupe de théâtre amateur
Re: Un voleur dans l'immeuble ?! [Ft. Damianos] Dim 30 Sep - 17:47


Un voleur dans l'immeuble ?!

★ Feat. Damianos Patras

Un jeune homme probablement pas plus vieux qu'Ellinor ouvrit la porte. Celle-ci ne s'était pas trompée; un autre étudiant vivait seul dans l'appartement d'en face, du moins, c'était la conclusion à laquelle elle était arrivée.

L'autre la fixait comme si son âme venait d'être aspirée par le vide intergalactique. Ou alors il n'était pas bien réveillé, c'était aussi une explication plausible.

Mal à l'aise, la pauvre Revenante ne sut pas quoi dire dans les premières secondes suivant le petit "Oui" prononcé par son voisin. Alors oui, réveiller un pauvre étudiant tôt dans la journée et se donner un air débile en restant muette, c'était plutôt gênant comme situation, mais Ellinor était toujours pressée... C'est pourquoi, une fois après avoir baissé les yeux comme si elle voulait soudainement admirer le bas de porte, elle se jeta à l'eau.

Hum... Je suis vraiment désolée de vous réveiller à une heure pareille... Mais mon parapluie que je laisse habituellement ici a disparu, est-ce que vous l'auriez aperçu, par hasard ?


C'était une réponse terriblement maladroite, et le temps qui pressait n'arrangeait rien à la situation. La journée commençait assez mal pour la pauvre Ellinor... qui espérait se tirer rapidement de ce mauvais pas. Elle avait également l'intention de venir s'excuser de sa conduite en rentrant le soir-même. Peut-être arriverait-elle à reprendre à zéro avec son voisin, et peut-être même finiraient-ils par bien s'entendre. Enfin, avec un peu de chance. Car peu de gens se voient ravis d'être tirés du lit par une étudiante incapable de sortir par un jour de pluie sans son fidèle parapluie, celui qui sauve des vies, enfin, surtout celle d'Ellinor.

Cette dernière se surprit à lever les yeux vers son interlocuteur, et ce qu'elle vit dans son regard lui provoqua de légers frissons. Bien sûr, c'était le regard d'un jeune homme complètement perdu et qui aimerait retourner au lit le plus vite possible. Mais il y avait aussi cette fameuse lueur, celle qu'Ellinor pourrait reconnaître à tout moment, celle qui marque la présence de magie.

La plupart des Revenants se reconnaisse entre eux grâce à l'odeur de la magie. Ellinor, elle, ne jure que par cet éclat qui semble plus que surnaturel.

La situation lui sembla soudainement très différente lorsqu'elle réalisa qu'un autre Revenant se trouvait là, devant elle, et vivait dans l'appartement d'en face. Le monde lui sembla infiniment plus petit.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Un voleur dans l'immeuble ?! [Ft. Damianos]

Un voleur dans l'immeuble ?! [Ft. Damianos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Demarcheurs, la porte ouverte au grand n'importe quoi
» Défouloir à Niaou
» Percy Jackson, le voleur de foudre
» Percy Jackson - Le Voleur de Foudre
» SCULPTURES dans PARIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STILL HERE :: Ezechia :: Habitations-
Sauter vers: