AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Parlons théâtre | Elli', Sylvie

Sylvester Grenville
avatar
Messages : 20
Token : 14
Date d'inscription : 25/09/2018
Parlons théâtre | Elli', Sylvie Mar 2 Oct - 23:39


Vous étiez à la recherche d’idées pour votre nouvelle pièce, et quoi de mieux qu’une balade au parc pour en trouver ? Vous aviez pris avec vous un carnet et votre stylo plume favori pour noter tout ce qui vous traversez l’esprit. Il y figurait déjà, dans une écriture que seul vous arriveriez à déchiffrer - écrire tout en marchant était loin d’être pratique - le temps (un ciel bleu sans nuage, pas trop chaud ni trop froid), les personnes présentes dans le parc, tous les bruits et les couleurs qui attirent votre attention.
Il y avait justement un groupe que vous espériez voir. Une troupe de théâtre amateur que vous voyiez de temps à autre: à chaque fois, vous ne pouviez vous empêcher de vous arrêter pour les regarder. Aujourd’hui pouvait être une chance de discuter avec eux. De moins en moins de personnes accordaient d’importance au théâtre, ces temps-ci, alors donnait des représentations dans la rue vous faisiez énormément plaisir. Vous deviez les complimenter et les encourager à continuer, comme si c’était votre devoir de le faire - cela l’était sûrement.
Vous vous approchiez de la foule, à la bonne hauteur pour pouvoir observer le groupe sans avoir à vous faufiler. Votre grande taille était pratique. Bras croisés, tête penchée, vous remarquiez avec déception que vous arriviez trop tard: vous ne verriez que la fin du spectacle. Vous attendiez que la foule s’éloigne pour vous approcher d’une jeune femme avec un grand sourire. C’est alors que son odeur frappa votre nez et vous fît légèrement froncé les sourcils. “Quelqu’un comme moi ?
Peut-être était-ce quelqu’un que vous connaissiez… Mais votre moment de silence allait paraître étrange, vous feriez mieux de parler.

- Bonjour, je ne peux m’empêcher à chaque fois de m’arrêter vous regarder jouer, vous avez beaucoup de talent.

Il fallait le reconnaître, ces jeunes gens avaient beaucoup d’avenir s’ils continuaient dans cette voie.


- Je suis impoli de ne m’être présenté: Sylvester Grenville. Cela serait un plaisir de discuter théâtre avec vous, si vous en avez le temps.

Votre sourire s’était agrandi, montrant l’enthousiasme qui vous animez quant à ce sujet. Aussi, votre nom n’était pas inconnu dans le milieu, sans doute la jeune femme le connaissait-elle et aurait ainsi envie de discuter avec vous -tous les moyens étaient bons pour votre propre plaisir, bien que sincère. “Et peut-être que je pourrais lui dire mon vrai nom s’il s'avère qu’elle est comme moi, nous verrons bien.
© 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Ellinor Bell
avatar
Masculin
Messages : 57
Token : 26
Date d'inscription : 19/09/2018
Vie antérieure : Idunn
Pouvoirs : Élixir de jouvence, guérison
Emploi : Étudiante en médecine, dirige un groupe de théâtre amateur
Re: Parlons théâtre | Elli', Sylvie Sam 6 Oct - 14:27


Parlons théâtre

★ Feat. Sylvester Grenville

Depuis le temps, les représentations en public ne la stressaient pas.
Et surtout pas dans un endroit très fréquenté, face à beaucoup de monde. Des gens dont certains sont venus exprès pour voir la pièce.
Une pièce très connue dans le monde du spectacle, et qui fait toujours son effet.
Une version courte. Toujours des versions courtes. Quand on fait du théâtre amateur en pleine rue, on n'a pas le temps.

Vêtue d'une robe qui lui donnait l'air de venir du dix-huitième siècle, Ellinor prit la main de ses deux camarades à ses côtés pour le salut final. Le public, constitué majoritairement de personnes qui venaient se détendre un peu dans le parc pour la pause de midi, applaudit et certains crièrent des compliments. Naturellement, le cœur de l'actrice se réchauffa, en se disant qu'une fois de plus, le projet avait été un succès. Ça n'arrivait pas tous les jours, mais ça arrivait suffisamment pour que le groupe soit toujours motivé. Ellinor la première.

Alors que les spectateurs repartirent chacun de leur côté, les étudiants en firent de même pour se préparer à partir eux aussi. Certains avaient cours dans quelques minutes. Ellinor, elle, avait fini pour la semaine. Tout ce qu'il lui restait à faire, c'était rentrer chez elle pour se reposer comme elle l'avait mérité. Ou peut-être allait-elle inviter ses amis à faire un détour au cinéma, à un restaurant ou autre chose ? Elle n'avait rien de prévu.

Elle commençait à déboutonner sa veste lorsqu'un homme s'approcha d'elle. Il l'aborda immédiatement.

Ellinor se dit qu'il s'agissait sûrement d'un spectateur lambda. Puis, elle se dit que son visage lui était familier; peut-être était-il déjà venu voir le groupe ? Et enfin, elle se mit à remarquer l'étrange odeur de l'inconnu. Une odeur qu'elle avait déjà senti de nombreuses fois. L'odeur des gens qui, comme elle, devaient se cacher et se forcer à vivre une vie normale. Un Revenant. Encore un. Le sourire d'Ellinor s'effaça. Si certains Revenants étaient ravis de se rencontrer, la jeune fille ne pouvait pas s'empêcher de ressentir ce pincement au cœur en imaginant leur atroce quotidien. Étant la réincarnation d'une déesse mineure, Elli' avait un peu plus de chances que d'autres.

Elle se força à écouter l'homme, en essayant de rester aussi naturelle qu'elle le pouvait.

Je suis impoli de ne m’être présenté: Sylvester Grenville. Cela serait un plaisir de discuter théâtre avec vous, si vous en avez le temps.


Elle avait bien entendu ? Son ouïe n'était pas encore défaillante, impossible qu'elle lui ait joué un tour... L'homme qui se tenait en face d'elle, le Revenant qu'elle venait de croiser, serait un des plus grands dramaturges de l'époque ?!

Comme le monde est petit...

D'un ton faussement enjoué, l'étudiante répondit :

Ça alors ! Sylvester Grenville me propose de parler théâtre ? Si j'avais su ça en me levant... Je suis Ellinor Bell. Ce serait un plaisir de venir discuter avec vous. Pourquoi ne pas faire ça sur un banc, au calme ?


Si le dramaturge avait remarqué sa nature, et s'il comptait lui en parler, il serait plus sûr de le faire à l'abri des oreilles de ses camarades de théâtre.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Parlons théâtre | Elli', Sylvie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Parlons un peu de HOP
» [Deshors, Sylvie] Mon amour kalachnikov
» [Germain, Sylvie] L''inaperçu
» [Testud, Sylvie] Chevalier de l'ordre du mérite
» [Sylvie Wolfs] La légende de la femme-louve tome 2 : Traque Sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STILL HERE :: Ezechia :: Quartier des loisirs :: Parc public-
Sauter vers: