AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

With a glass of wine | Sylvester (Terminé)

Sylvester Grenville
avatar
Messages : 20
Token : 14
Date d'inscription : 25/09/2018
With a glass of wine | Sylvester (Terminé) Mer 26 Sep - 1:12


   
   
Bacchus
Le Dieu aux multiples visages
NOM ▬ Grenville, Sylvester
SURNOM (FACULTATIF) ▬ Sylvie. L'alcoolique. Le fou.
ÂGE ▬ 28 ans
AVATAR ▬ Jumin Han - Mystic Messenger
ORIGINE/NATIONALITÉ ▬ Américaine
GROUPE ▬ Revenant, Dieu grecque
VIE ANTÉRIEURE ▬ Dionysos
EMPLOI/ÉTUDES ▬ Dramaturge
POUVOIRS ▬
Le vin (et autres “sucs vitaux”): Il est capable de donner au vin (et autre) une excellente qualité. Il peut également faire apparaître du vin dans son verre, mais finit trop alcoolisé pour se rappeler du pouvoir, c’est donc toujours une découverte pour lui.
Les vignes: Il est capable de faire pousser des vignes. Un pouvoir intéressant seulement pour produire son propre vin.
Le théâtre: Plus une facilité qu’un réel pouvoir, il n’a aucun mal à changer son identité en jouant, si bien qu’on pourrait oublier qu’il s’agit  de Sylvester. On se demande souvent si c’est dû à un dédoublement de la personnalité, ou un grand talent en théâtre.  Use t-il de cette capacité pour qu’on apprécie ses oeuvres ? Peut-être bien.
Les bacchantes/la folie : Il est capable de plonger les gens dans la folie et la rage, et créer une troupe de fidèle (majoritairement des femmes) qui obéit à chacun de ses ordres. Il ne le fait pas car cela provoque des migraines (ainsi qu’un grand sentiment de culpabilité lié à la découverte de ce pouvoir), il ne le maîtrise pas entièrement, et bien que les “bacchantes” oublient que c’est son oeuvre, il n’est pas à l’abris qu’un témoin découvre qu’il est un dieu.

SIGNE(S) DISTINCTIF(S) ( FACULTATIF ) ▬ Un verre de vin, la couleur pourpre.
   
   
Description physique

  Tu es un homme grand, un mètre quatre vingt quatre plus précisément. Un homme aux cheveux noirs qui retombent sur tes yeux gris. Tu apprécies les costumes que tu trouves parfaits pour ton rôle de dramaturge à l’adolescence tragique, et tu portes parfois un manteau pourpre (couleur que tu apprécies grandement).
On peut souvent te voir avec un verre de vin à la main qui créait un avis mix sur les gens qui t’admirent : “écrivain qui cherche l’inspiration” ou “écrivain alcoolique”.La réponse est sans aucun doute les deux. Il n’est d’ailleurs pas rare de te voir avec les joues rouges.  

   

   
Description mentale

   
Tu es un homme que l’on a du mal à cerner. Tu es double, parfois joyeux, parfois cruel. Parfois relaxé, parfois impatient. Parfois coincé, parfois le premier à danser sur la piste de danse. Tu fais dans les extrêmes. Tu aimes les excès.
On dit de toi que tu as mille visages, capable de jouer n’importe quel rôle sans savoir lequel est le vrai, bien souvent pour avoir ce que tu veux de manière totalement hypocrite.
Tu es un homme que l’on peut voir souvent les sourcils froncés, un air vexé. Tu retiens souvent un sentiment de rage, le besoin de créer le chaos et la folie, pour cacher ta véritable identité du mieux que tu peux.
Tu agis par instinct sans te soucier des règles. Un peu sauvage, un peu bohème. Impitoyable envers ceux qui te manquent de respect, tu n’hésites pas à avoir recours à la vengeance.    
Malgré ces côtés négatifs, tu n’es cependant pas incapable d’aimer, prenant soin de tes proches et n’hésitant pas à offrir des cadeaux à ceux qui selon toi le mérite.  

   

   
Histoire

 Tu avais grandi dans un théâtre, Sylvester. Il appartenait à tes parents, c’était votre maison, l’endroit où tu t’étais toujours senti dans ton élément. Tu avais pu observer chaque soir, de tes yeux émerveillés, les grands rideaux rouges s’ouvrir pour dévoiler la scène et les comédiens. Toi aussi, tu rêvais de jouer, suivre le chemin tracé par tes parents, comme un destin à accomplir, une tradition à perpétuer. Ce théâtre devait rester debout aussi longtemps que les Grenville perdurerait.
Le spectacle terminé, les spectateurs, techniciens et comédiens partis, tu t'empressais de fouler la scène de tes pas d’enfant pressé. Tu t'inventais une nouvelle vie, empruntais celle d’un autre, lui volais son identité et oublié la tienne le temps d’un jeu. La scène que tu jouais le plus souvent était le dernier acte d’une tragédie que tu avais inventé. Le plus beau et le plus triste. L’histoire d’un homme ayant perdu son premier amour dans un accident, et qui, fou de chagrin, le transforma en constellation. Parfois, tu décidais de le transformer en pied de vigne. Le résultat était toujours le même: tu t'effondrais en larmes sans avoir pu dire autre raison que “c’est beaucoup trop triste” à tes parents qui te questionnaient, ni leur dire pourquoi tu t’évertuais à jouer quelque chose qui te faisais autant de peine.
Cette histoire te paraissait injuste et bien trop réelle.
Parti au lit car l’heure du coucher était  dépassé depuis longtemps (t’étais-tu seulement déjà couché à une heure normal pour un garçon de ton âge?) tu ne pouvais te douter des conversations que tes parents pouvaient avoir à ton sujet.
“ Un enfant prodige, ou un étrange enfant à la limite de la folie. Aurait-il plusieurs personnalités ? ”
“Je n’ai vu de comédiens jouer comme lui, j’en oublierais presque que c’est notre fils qui se tient de devant nous.”
“Il pourrait rendre un public fou !”

La dernière réplique dite sur le ton de la plaisanterie avait un son ironique qui les effrayait sans vouloir se l’avouer.

C’est à dix-sept ans que tu découvris ta passion pour le vin, et tes premiers pouvoirs. Tes parents avaient laissé une bouteille de vin passé sur la table du salon, s’étant plaints du goût écoeurant qu’il avait. Etonné de l’odeur qui se dégageait de celle-ci, tu décidas tout de même de goûter - après tout, tu n’avais jamais pu boire d’alcool jusqu’alors, c’était l’occasion. Tu te servis un verre, tourna le liquide plusieurs fois sans vraiment savoir ce que tu faisais, bu quelques gorgées. Fini le verre. Répéta les mêmes actions pour le deuxième, le troisième… Tes parents t’avaient retrouvé allongé sur le sol, riant à propos d’un “traître” sauvagement tué par une troupe de femmes.

Une gueule de bois plus tard, tu pus réfléchir à une question qui te taraudait souvent l’esprit: “qui suis-je réellement ?”
Ce vin pourtant assurément passé, pourquoi avait-il changé pour devenir excellent ? Tu aurais pu penser que ce n’était qu’une coïncidence. Pourtant, d’autres incidents suivirent.
Des vignes avaient poussé devant le théâtre, couraient sur la façade de celui-ci.Tes parents ignoraient comment, en parurent effrayé. Toi, qui avait continué tes expériences en cachette avec d’autres bouteilles et liquides tel que le lait, tu commençais à comprendre.  
Tu devais leur cacher qui tu étais réellement.

A tes dix-huit ans, tu eus la permission de devenir comédien. C’était la première fois que tu jouais devant un public. Heureux, tu jouas avec toute la passion dont tu pouvais faire preuve le rôle d’un dictateur qui guidait un peuple à sa propre destruction. Tu ne t’étais jamais senti aussi à l’aise, malgré ce sentiment de rage qui parcourait tes veines. En ce même moment, une partie de toi désirait la destruction.

Levez vous peuple ! Brûlez ces bâtiments, qu’il n’en reste que des cendres !

Une migraine t’avais soudainement forcé à fermer les yeux et te tenir la tête. Des cris résonnaient, et des bruits affreux que tu ne pourrais oublier. Tu vis, en regardant à nouveau, devant toi, un massacre. Le public rampant vers toi, acclamant ton nom.

Arrêtez ! Je vous en prie !

Un projecteur qui tombe. Le feu. Ta course pour sortir avec d’autres gens ayant repris leurs esprits. Les pompiers. Personne n’avait jamais compris ce qu’il s’était passé ce jour là.
On conclut à un accident.
Tu ne jouerais plus jamais ainsi.
Tu ne jouerais plus que ton rôle.
Tu ne verrais jamais plus ce théâtre détruit.
Tu ne verrais jamais plus tes parents disparus.
Tu étais dégoûté du calme que tu ressentais.
Tu étais dégoûté de t’être sentit toi même l’espace d’un instant.
Tu culpabilises, sans être totalement désolé.

Dix ans ont passé, tu étais devenu dramaturge, facilement connu grâce à ton nom, mais aussi grâce à ton talent.
Tu n’avais pu te résoudre à abandonner entièrement le théâtre.

   

   
Devant l'écran
PSEUDO ▬ Griselda
   ÂGE ▬ 19 ans
   COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? ▬ En me baladant de partenaires en partenaires
   AUTRE CHOSE À AJOUTER ? ▬Très beau forum, et super contexte !
   


Dernière édition par Sylvester Grenville le Ven 28 Sep - 17:52, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Damianos Patras
avatar
Masculin
Messages : 34
Token : 23
Date d'inscription : 23/09/2018
Age : 23
Vie antérieure : Ancien Dieu Égyptien, nommé Anubis
Pouvoirs : voir les fantômes, redonner vie à des petits animaux, se transformer partiellement ou entièrement en chacal
Emploi : étudiant en sciences humaines
Re: With a glass of wine | Sylvester (Terminé) Mer 26 Sep - 9:23

JUMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN

BIENVENUE PAR ICIIIIIIII
bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plairas parmi nous, et qu'on aura un lien
des bisous
Voir le profil de l'utilisateur
Ellinor Bell
avatar
Masculin
Messages : 57
Token : 26
Date d'inscription : 19/09/2018
Vie antérieure : Idunn
Pouvoirs : Élixir de jouvence, guérison
Emploi : Étudiante en médecine, dirige un groupe de théâtre amateur
Re: With a glass of wine | Sylvester (Terminé) Mer 26 Sep - 11:16

Une fois de plus, bienvenue !

Bon courage pour la suite de ta fiche !

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvester Grenville
avatar
Messages : 20
Token : 14
Date d'inscription : 25/09/2018
Re: With a glass of wine | Sylvester (Terminé) Ven 28 Sep - 17:54

Damianos >OUIIIIIIIIIII et merci~ bien sûr pour le lien

Ellinor> encore merci, je signale également la fin de ma fiche bon courage pour la lecture
Voir le profil de l'utilisateur
Ellinor Bell
avatar
Masculin
Messages : 57
Token : 26
Date d'inscription : 19/09/2018
Vie antérieure : Idunn
Pouvoirs : Élixir de jouvence, guérison
Emploi : Étudiante en médecine, dirige un groupe de théâtre amateur
Re: With a glass of wine | Sylvester (Terminé) Ven 28 Sep - 19:50


  Bravo ! Tu es validé.e !

>>

En voilà une belle fiche ! Sérieusement, j'aime trop Sylvie ( et je compte le surnommer comme ça ), il est terriblement attachant et je ne saurai expliquer pourquoi ? Son pouvoir "Les bacchantes" est génial, il pourrait faire des ravages tbh. Et son histoire... je suis amoureux de ta façon d'écrire, c'est génial, j'adore, j'adhère, je valide.
Ah et réserve-moi un lien à moi aussi, promis ?  


>>

Maintenant que ta fiche est officiellement validée, il te faudra recenser ton avatar ici, ta classe ou ton emploi par là et te trouver un appartement par ici si tu loges au pensionnat de l'Académie Dawson ! Dans le cas où tu es un Revenant, n'oublie pas de recenser ta vie antérieure et tes pouvoirs dans ce sujet-là. Tu peux également faire ta fiche de liens dans ce forum et faire une demande de RP dans celui-là !

À présent, va, pars gambader dans les champs et faire tous pleins de jolis RPs ! Nous te souhaitons une bonne continuation sur le forum ♥️

P.S. : Tu peux également aller rejoindre le discord du forum si tu en as envie !


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: With a glass of wine | Sylvester (Terminé)

With a glass of wine | Sylvester (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» BULLSEYE GLASS
» ICOM-CC - Glass and céramics Newsletter - été 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STILL HERE :: Votre personnage :: Cartes d'identité :: Dossiers admis-
Sauter vers: